Liste de vérification : vos employés sont-ils au bout de leur rouleau?

Liste de vérification : vos employés sont-ils au bout de leur rouleau?

Est-ce que depuis quelque temps, certains de vos employés semblent déconnectés ou moins productifs que d’habitude?

Si oui, cela peut être un signe qu’ils sont au bout de leur rouleau. Les employés frustrés sont des employés malheureux, ce qui ne favorise pas le travail productif ou la bonne morale dans le bureau. Quelles sont les sources les plus communes de leurs frustrations, et que pouvez-vous faire pour aider la situation?

Les signes de frustration
Il est improbable que vos employés vous disent qu’ils se sentent frustrés à moins que vous leur posiez directement la question. Néanmoins, certains signes peuvent indiquer clairement qu’ils se sentent malheureux ou insatisfaits, selon Ben Brearley dans son article intitulé « Dealing with frustrated employees », paru sur Medium. Voici quelques-uns des signes les plus courants : 

  • Cynisme accru : l’employé commence à mettre en doute l’utilité des processus, des méthodes et des réunions.

  • Débordements émotionnels : même si l’employé tente de rester calme, il est inévitable qu’éventuellement, il se fâche ou devienne autrement émotif. 

  • Diminution dans les contributions : un employé qui était antérieurement motivé ou proactif peut devenir plus introverti ou offrir moins souvent son point de vue. 

  • Baisse de productivité : un employé frustré peut éprouver de la difficulté à se concentrer ou même passer beaucoup de temps à ventiler ses émotions auprès de ses collègues.

Les employés frustrés peuvent également éprouver des problèmes avec des collègues ou éviter les interactions sociales dans le bureau. 

Les frustrations les plus courantes
Même si les sources de frustration peuvent différer d’une personne à l’autre, certaines d’entre elles sont plus communes chez les employés :

  • Une charge de travail trop lourde : selon son article « The Hidden Demons of High Achievers », publié dans le Harvard Business Review, plusieurs des employés les plus performants deviennent frustrés lorsqu’ils sentent que leur charge de travail est trop lourde et qu’ils n’ont pas assez de temps pour tout faire.

  • Processus inefficaces : les processus qui ne mènent pas aux résultats escomptés ou qui prennent trop de temps irritent souvent les employés, surtout si on ignore leurs suggestions d’amélioration. 

  • Progression de carrière lente ou inexistante : les employés ambitieux veulent avancer dans leur carrière et ils sont prêts à mettre les efforts nécessaires pour y arriver. Il arrive toutefois que parfois, une entreprise ne bouge pas à la vitesse qu’ils souhaitent. De plus, il peut arriver que les employés doivent entrer en compétition l’un contre l’autre pour accéder à certaines opportunités, faisant en sorte qu’on sélectionne un travailleur plutôt qu’un autre.

  • La perception d’un manque de soutien : parfois, un employé très performant peut sentir que son superviseur ne l’appuie pas, ou qu’il travaille beaucoup plus fort que le reste des membres de l’équipe.

  • Un manque de reconnaissance : les employés qui sentent qu’on ne reconnaît pas leurs contributions ou leurs réalisations peuvent se sentir très frustrés. 

Ce que vous pouvez faire
Si vous pensez que l’un de vos employés a atteint le bout de son rouleau, planifiez un moment pour discuter avec lui des sources de cette frustration. Ensuite, proposez une solution réaliste et acceptable pour tous et établissez un plan pour mettre en œuvre cette solution. Rappelez-vous de périodiquement faire le point avec cet employé pour mesurer son progrès et déterminer comment il va. 

Agissez de façon rapide et décisive
Ne laissez pas la frustration d’un employé perturber la morale et la productivité du reste de votre équipe. Agissez plutôt de manière rapide et décisive pour redresser la situation. De cette façon, vous aiderez votre employé à surmonter un obstacle important tout en faisant la démonstration de vos capacités en leadership.

Source :

https://medium.com/manager-mint/dealing-with-frustrated-employees-c0d117b6bc22

https://hbr.org/2011/05/the-hidden-demons-of-high-achi