Gérer les employés neurodivers

Gérer les employés neurodivers

Les personnes neurodiverses sont des gens qui ont un comportement, une façon de penser ou un comportement neurologique atypique, comme les personnes atteintes de troubles du spectre autistique, de TDAH ou de dyslexie. Notre pays comporte plusieurs personnes neurodiverses. Selon un rapport de l’Agence de la santé publique du Canada intitulé « Trouble du spectre de l’autisme chez les enfants et les adolescents au Canada 2018 », les troubles du spectre de l’autisme touchent un enfant ou un jeune sur 66 au Canada — 1 sur 42 mâles et 1 sur 165 femelles. De plus, 4 % des adultes et 5 % des enfants ont été diagnostiqués de troubles déficitaires de la capacité d’attention — DCA ou TDAH — selon le CADDAC. On estime également à l’heure actuelle que de 15 et 20 % de la population est atteinte de dyslexie, selon Dyslexia Canada.

Le plus intéressant, c’est que bien que les personnes neurodiverses soient normalement défavorisées sur le marché du travail, un nombre grandissant d’entreprises a commencé à reconnaître que ces personnes sont souvent très douées dans certains domaines, en particulier en ce qui a trait à tout ce qui est associé à la mémoire, à la reconnaissance de formes, aux mathématiques et au raisonnement logique. Pour cette raison, un nombre de plus en plus grand d’entreprises est en train de les recruter de manière active. Cependant, le recrutement et la gestion d’employés neurodivers exigent que vous utilisiez différentes techniques de gestion que celles que vous utilisez avec les employés neurotypiques — les personnes qui ne sont pas touchées par des troubles du spectre de l’autisme, de TDAH ou de dyslexie. Gardez les conseils suivants à l’esprit :

  • Faites passer des tests de compétences dans le cadre du processus d’entrevue. Comme Jared Lindzon le remarque dans son article « 75% of staff at this successful IT company are on the autism spectrum », publié sur Fast Company, les entrevues à base de questions et de réponses sont souvent difficiles pour les candidats neurodivers. En vous concentrant plutôt sur des tests de compétences, vous pouvez obtenir une meilleure compréhension de leurs vraies habiletés, d’autant plus qu’il est possible que les employés neurodivers n’aient pas beaucoup d’expérience de travail et par conséquent ne puissent pas vous présenter un CV très complet.

  • Demandez comment vous pouvez apporter votre soutien. Comme les personnes neurodiverses ont toutes différentes forces et trouvent différentes choses difficiles, nous vous recommandons de simplement leur demander le type de soutien dont ils ont besoin que vous leur donniez. Le travail d’équipe et la communication présentent un grand défi pour plusieurs, qui vous demanderont de plutôt se concentrer sur leurs forces. D’autres auront besoin que vous les aidiez à prendre confiance en les faisant travailler au sein d’une petite équipe avant de les passer à des projets plus importants.

  • Fournissez un environnement de travail silencieux. Pour plusieurs employés neurodivers, les bureaux en espace ouverts sont distrayants et représentent souvent un défi. Dans la mesure du possible, tentez de fournir des bureaux individuels ou des espaces cloisonnés pour qu’ils puissent travailler.

En plus de savoir gérer les employés neurodivers, il est également essentiel que vous renseigniez davantage vos employés neurotypiques au sujet de la meilleure façon de communiquer et de travailler ensemble dans un milieu diversifié. En créant un environnement de travail où les employés neurodivers et neurotypiques peuvent tous les deux bien travailler, vous augmentez vos chances de pouvoir bâtir une équipe novatrice et productive.

Sources :

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/trouble-spectre-autisme-enfants-adolescents-canada-2018.html

https://caddac.ca/adhd/understanding-adhd/in-general/facts-stats-myths/

https://www.dyslexiacanada.org/

https://www.fastcompany.com/90339945/75-of-staff-at-this-succesful-it-company-are-on-the-autism-spectrum

https://www.virgin.com/entrepreneur/how-workplace-benefits-neurodiversity