La COVID-19 entraînera-t-elle un glissement permanent vers le travail virtuel?

La COVID-19 entraînera-t-elle un glissement permanent vers le travail virtuel?

Si vous êtes assis à la maison et que vous lisez ceci sur votre téléphone, votre ordinateur portable ou votre ordinateur de bureau, vous n’êtes pas seul. À l’heure actuelle, des centaines de milliers de personnes qui seraient normalement à leur bureau participent à la distanciation sociale et travaillent depuis leur domicile pour lutter contre la propagation du coronavirus. 

Mais beaucoup se demandent : « Si de nombreux employés peuvent travailler à domicile dans un délai aussi court, que se passera-t-il lorsque la pandémie sera terminée? » 

Arguments en faveur ou contre le travail à domicile
Le travail virtuel présente plusieurs avantages évidents. Les frais généraux des entreprises sont moins élevés, ce qui augmente leurs marges bénéficiaires. Moins de personnes se trouvent sur la route, l’environnement est plus sain et la main-d’œuvre est moins stressée : ce sont des avantages que les entreprises peuvent exploiter dans leur stratégie de marque pour recruter les meilleurs talents. Le travail virtuel élargit également le répertoire de talents pour les employés et les possibilités pour les travailleurs. Comme le souligne Politico, une fois que les entreprises auront compris comment déployer une main-d’œuvre virtuelle, il sera difficile d’exiger que tous les employés travaillent à nouveau sur place.

En même temps, l’un des principaux arguments contre le travail virtuel a toujours été le défi que représente la supervision des travailleurs à distance. Pourtant, dans la situation actuelle, des superviseurs ingénieux adaptent leur style de gestion et tirent parti des outils à leur disposition. Heureusement, les outils de collaboration et de communication en ligne tels que G Suite et Slack ont connu un essor constant. 

Cependant, à long terme, le travail à distance pourrait s’avérer avoir un impact psychologique négatif sur les employés, selon The AtlanticLes communications en ligne sont parfois loin d’être claires, surtout lorsque vous ne voyez pas l’expression de l’autre personne. Et sans l’environnement habituel de bavardage, de badinage au bureau et de conversations en personne, les employés peuvent finir par se sentir seuls et isolés à la maison.

La conclusion
Il est impossible de prédire exactement ce que sera la « normalité » une fois cette pandémie terminée. Peut-être que davantage d’entreprises passeront au travail virtuel afin que leurs employés puissent profiter d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. D’autre part, ce défi montrera peut-être que la productivité et la créativité sont mieux adaptées aux situations de groupe sur site.

Quoi qu’il arrive, ce qui importe est de faire en sorte que votre environnement de travail vous convienne — où qu’il se trouve. Être ouvert à la possibilité que le travail virtuel devienne un style de travail permanent est également important. 

Jetez un œil à notre liste d’emplois actuelle et n’oubliez pas de revenir souvent, car nos possibilités sont continuellement mises à jour.

Si votre affectation est en pause à cause de la COVID-19, nous comprenons l’anxiété et les perturbations auxquelles vous êtes confronté. Et bien que nous n’ayons pas encore toutes les réponses sur la durée de cette crise de santé publique, sachez que Kelly reste ouverte et opérationnelle, et disponible pour vous servir et vous défendre. 

Cliquez ici pour obtenir davantage d’information concernant la COVID-19.

Source :

https://www.politico.com/news/magazine/2020/03/19/coronavirus-effect-economy-life-society-analysis-covid-135579

https://www.chicagotribune.com/coronavirus/ct-coronavirus-remote-work-from-home-wfh-20200316-23fwyej7d5c6vfm7vbgvxacble-story.html