Comment faire des commentaires à vos employés

Comment faire des commentaires à vos employés

Rétroactions. Commentaires. Critique constructive. Qu’importe le nom que vous utilisez, lorsque vous devez dire à un employé que son travail n’est pas à la hauteur de vos attentes, c’est souvent un moment inconfortable pour les deux parties. Dans ce genre de situation, les employés se sentent souvent réprimandés — surtout s’ils ont donné le meilleur d’eux même et si vous êtes comme la plupart d’entre nous, vous n’aimez pas que les gens aient une mauvaise opinion d’eux-mêmes. Pourtant, pendant longtemps, il a été pratique courante pour les gestionnaires de dire franchement aux employés ce qu’ils avaient aimé ou non à propos de leur rendement. Cependant, saviez-vous qu’il y a une meilleure manière, plus efficace, pour les aider à s’améliorer ?

Ce que la recherche indique
Selon des recherches récentes, simplement souligner les erreurs des employés ou les lacunes et leur dire comment s’améliorer n’est pas propice à l’apprentissage. En fait, c’est contre-productif. 

Dans une expérimentation décrite par Marcus Buckingham et Ashley Goodall dans leur article de Harvard Business Review intitulé « The Fedback Fallacy », deux groupes d’étudiants ont été observés alors qu’ils étaient reliés à un appareil d’imagerie par résonance magnétique.

On a demandé au premier groupe de réfléchir à leurs devoirs, aux erreurs qu’ils faisaient et à ce qu’ils devaient faire pour corriger ces erreurs. Les émotions qu’ils ressentaient à partir de ces pensées ont activé leur système nerveux sympathique. C’est la partie du cerveau qui est responsable de la réaction de « lutte ou de fuite ». Elle vous permet seulement de vous concentrer sur l’information qui est essentielle à la survie et elle entrave l’apprentissage.

Le deuxième groupe a été invité à réfléchir à leurs rêves et aux mesures qu’ils devaient prendre pour les réaliser. Chez ces élèves, le système nerveux parasympathique a été activé. Cela procure un sentiment de bien-être et d’ouverture cognitive. En d’autres termes, cela met les gens dans le bon état d’esprit pour assimiler de nouvelles connaissances.

Appliquer ces connaissances
Que pouvons-nous apprendre de ces connaissances ?

La première chose à comprendre est que le fait de souligner les erreurs des employés empêche l’apprentissage. La deuxième chose à savoir est que si vous mettez vos employés dans un état d’esprit positif, cela modifie la chimie de leur cerveau. Ils deviennent plus ouverts à envisager d’autres manières d’accomplir des choses, en d’autres termes, ils sont plus en mesure d’apprendre.

Par exemple, disons que John a écrit un rapport solide et complet, mais qu’il n’a pas noté en bas de page toutes ses sources. Si vous lui dites simplement, « vous n’avez pas inclus les notes en bas page », il est possible qu’il se ferme ou qu’il soit sur la défensive. Cependant, si vous dites d’abord, « j’aime vraiment la manière dont vous avez organisé le rapport et la manière dont vous avez présenté les statistiques », il va entrer dans un état d’esprit positif. À ce moment-là, vous pouvez dire quelque chose comme, « Vous pourriez rendre ce rapport encore plus solide en ajoutant des notes pour les sources. Voulez-vous que je vous montre comment faire ? » Parce qu’il est dans le bon état d’esprit pour apprendre, il sera plus enclin à adopter les nouvelles informations que vous lui donnez.

Aidez vos employés à se surpasser
En tant que gestionnaire, vous êtes bon pourvu que votre équipe le soit et pour aider vos employés à s’améliorer, vous devez leur fournir un terrain propice à l’apprentissage. En vous assurant qu’ils ne se sentent pas menacés ou réprimandés, vous avez de meilleures chances de les amener à s’ouvrir et à acquérir les compétences et les connaissances dont ils ont besoin pour s’améliorer et se dépasser. 

Source :

https://hbr.org/2019/03/the-feedback-fallacy