Trois questions pour se préparer à l’arrivée de l’IA en milieu de travail

Trois questions pour se préparer à l’arrivée de l’IA en milieu de travail

L’intelligence artificielle (AI) progresse dans presque tous les métiers qui impliquent le traitement de données, la répétition ou la pensée prédictive. Au lieu de craindre être remplacé par l’IA, le temps est venu de vous préparer à son arrivée dans votre lieu de travail. 

Voici quelques-unes des questions les plus fréquemment posées sur l’IA en milieu de travail — et les réponses que vous devez connaître. 

Q : Est-ce que l’IA prendra ma place ?
A : Probablement pas. Selon le rapport intitulé « A Future That Works: Automation, Employment, and Productivity » du McKinsey Global Institute, moins de cinq pour cent de toutes les professions peuvent être complètement automatisées. Cela dit, 60 pour cent de toutes les professions comptent au moins 30 pour cent de tâches qui peuvent être automatisées. Cela signifie que, même si vous ne risquez pas d’être remplacé, votre travail est susceptible de changer au cours des années à venir, car l’IA prendra en charge certaines de vos tâches. Cependant, cela vous permettra de vous concentrer sur d’autres sphères de votre travail. 

Q : Quel genre de tâches l’IA exécute-t-elle mieux que les humains ?
R : L’IA traite les données de manière excessivement efficace. Elle est également très efficace pour exécuter des tâches répétitives, pour utiliser les bons algorithmes et pour appliquer la pensée prédictive. Pour cette raison, elle touche un large éventail d’emplois, des agents d’assurance et conseillers financiers, en passant par les traducteurs et agents de service à la clientèle, jusqu’aux radiologistes et avocats. Cependant, l’intelligence artificielle ne performe pas aussi bien que les humains dans les emplois qui exigent de la créativité et de l’empathie, comme les concepteurs et les psychologues. En outre, elle ne peut pas encore remplacer les gens dans les métiers spécialisés, tels que les plombiers, les électriciens et les coiffeurs. 

Q : Comment me préparer à travailler avec l’IA ?
R : Apprendre tout ce que vous pouvez sur l’IA en général et, surtout, sur la manière dont on l’utilise dans votre domaine est le meilleur conseil que nous pouvons vous donner. Par exemple, si vous êtes un agent du service à la clientèle, découvrez comment on utilise les agents conversationnels (« chatbots ») pour orienter les clients vers le bon service. Si vous travaillez en tant que responsable de bureau, découvrez comment un assistant intelligent peut vous aider à hiérarchiser vos courriels et à planifier vos rendez-vous. Si vous travaillez en tant que chef de projet, découvrez comment les traducteurs de l’IA permettent aux équipes internationales de communiquer instantanément entre elles. De plus, lorsque votre employeur commence à mettre en place des technologies d’IA, intéressez-vous-y dès le départ. Participez à toute formation offerte et assurez-vous de poser des questions afin de bien comprendre cette nouvelle technologie. 

Alors que la perspective de l’arrivée de l’IA en milieu de travail peut sembler intimidante, l’adopter sans y résister est préférable. À cause des capacités incroyables qu’elle offre, les employeurs commenceront à l’adopter plus tôt que tard. Et quand vous comprendrez que l’IA peut réellement vous aider à mieux exécuter votre travail, vous vous sentirez plus à l’aise pour naviguer sur la vague de cette technologie. Au bout du compte, vous pourrez utiliser votre connaissance de l’IA pour faire avancer votre carrière. 

Source

A Future That Works: Automation, Employment, and Productivity—McKinsey Global Institute