Sept choses que vous ne devriez jamais dire lors d’un entretien d’embauche

Sept choses que vous ne devriez jamais dire lors d’un entretien d’embauche

Vous avez pratiqué encore et encore ce que vous devez dire lors de votre entretien d’embauche — mais saviez-vous qu’il y a aussi des choses que vous devriez absolument éviter de dire ? En voici une liste :

  1. « Je n’aime pas mon travail. » Dans la plupart des cas, le poste pour lequel vous êtes interviewé sera fondé sur votre emploi actuel et présentera de nombreuses similitudes. De plus, comme un responsable du recrutement recherche des candidats enthousiastes et engagés, vous partirez assurément du mauvais pied en affirmant une telle chose.

  2. « J’utilise un EDI pour déboguer le code source afin de… » À moins que l’intervieweur ne partage votre domaine d’expertise, ses yeux risquent de se voiler lorsque vous commencerez à vous exprimer avec du jargon. Expliquez plutôt ce que vous faites de manière à ce que les profanes puissent aussi comprendre.

  3. « Mon employeur actuel n’a pas une bonne stratégie. » Vous ne devriez jamais rien dire de négatif à propos d’un employeur actuel ou précédent. Non seulement ce n’est pas professionnel, mais ça démontre également que vous êtes rapide pour juger des situations que vous pourriez ne pas comprendre complètement.

  4. « Je dois prendre cet appel. » Selon l’article « 10 things not to say in a job interview » de The Guardian, beaucoup de candidats pensent qu’il est convenable de répondre à un appel ou à un message texte ou électronique. Soyons clairs : ce n’est jamais acceptable. Accordez toujours à l’intervieweur votre entière attention. Ces messages vocaux, textos et courriels seront encore là lorsque l’entrevue sera terminée.

  5. « Je ne sais pas. » Bien que l’honnêteté soit toujours la meilleure politique, il est préférable d’éviter ces quatre mots. Prenez votre temps pour réfléchir à la réponse. Si vous ne parvenez toujours pas à trouver quoi répondre, essayez de trouver une autre façon de répondre à la question, par exemple en demandant à l’intervieweur de développer celle-ci afin de préciser le contexte.

  6. « Je suis génial à... » Bien qu’il soit correct d’être confiant, l’arrogance n’est pas une caractéristique recherchée par les responsables du recrutement. Ils souhaitent plutôt trouver des candidats compétents avec un bon esprit d’équipe.

  7. « Non, je n’ai pas de questions pour vous. » Comme Lillian Childress le souligne dans l’article de Glassdoor « 11 Things to Never Say in a Job Interview », les questions que vous posez sont presque aussi importantes que les réponses que vous donnez. En effet, elles démontrent votre intérêt pour le poste, le potentiel de croissance, la mission de l’entreprise, etc.

En règle générale, il est sage de ne jamais rien dire qui pourrait paraître négatif, ignorant ou arrogant lors d’une interview. Si vous vous assurez de pouvoir parler de vos compétences et de votre expérience, que vous avez fait vos devoirs par rapport à l’entreprise et au rôle, et que vous êtes respectueux et professionnel en tout temps, vous avez de bonnes chances de faire bonne impression auprès du responsable du recrutement. En conséquence, vous augmentez également vos chances d’obtenir l’emploi que vous désirez.

Sources :

https://jobs.theguardian.com/article/10-things-not-to-say-in-a-job-interview/

https://www.forbes.com/sites/lizryan/2018/03/16/ten-things-you-never-want-to-say-at-a-job-interview/#620673958fd7

https://www.glassdoor.com/blog/11-things-to-never-say-in-a-job-interview/