Huit astuces pour vous aider à éviter les escroqueries d’emploi

Huit astuces pour vous aider à éviter les escroqueries d’emploi

Êtes-vous à la recherche d’un travail à distance? 

Si c’est le cas, cet article est pour vous. Comme de plus en plus d’entreprises sont à la recherche de travailleurs à distance, il existe aussi un plus grand nombre d’escroqueries d’emploi qui vous coûteront de l’argent, votre crédit, votre réputation et même votre identité. 

Les escroqueries d’emploi sont troisièmes dans la liste des 5 escroqueries les plus dangereuses de la Better Business Bureau. Les adultes de 25 à 34 ans sont particulièrement vulnérables. Les victimes perdent en moyenne 274 $ au profit des escroqueries. 

Il existe plusieurs sortes d’escroqueries d’emploi, dont les escroqueries de réexpédition, les escroqueries de magasinage mystère et les escroqueries d’emballage de véhicules; ce n’est pas toujours facile de reconnaître les opportunités qui ne sont pas légitimes. Par exemple, certains escrocs affichent une offre d’emploi et acceptent immédiatement votre candidature. Si vous acceptez, ils vous demanderont de couvrir les frais de formation, de certification, de matériaux et même les coûts de recrutement; une fois les coûts payés, vous ne pourrez jamais les retrouver. 

Il existe aussi des escroqueries de blanchiment d’argent qui comprennent des chèques perdus ou sans provisions. De manière générale, votre nouvel « employeur » vous envoie un chèque et vous demande de le déposer dans votre compte bancaire. Par la suite, vous devez transférer la plus grande partie de la somme à un ou plusieurs autres comptes afin de couvrir les frais de formation et des matériaux. Cependant, vous êtes impliqué dans des activités frauduleuses aussitôt que vous déposez le chèque. La banque signale le chèque, ferme votre compte et vous dénonce aux autorités et aux bureaux de crédit. Si le chèque est volé, vous êtes tenu responsable des fonds et si le chèque est sans provisions, vous venez juste de perdre votre propre argent. Le temps que vous réalisez ce qui vient de se passer, votre « employeur » a disparu et c’est à vous de composer avec les retombées. 

Comment donc pouvez-vous éviter les escroqueries d’emploi? 

  • Ne répondez pas aux offres d’emploi de personnes que vous ne connaissez pas. 
  •  Recherchez toujours une entreprise avant d’y postuler pour un emploi. Vérifiez son site Web, faites des recherches sur Internet et regardez les commentaires sur Glassdoor. N’envoyez pas votre candidature à l’entreprise si vous ne trouvez aucune information sur elle ou si l’information que vous trouvez semble incohérente. 
  • Si vous recevez une réponse par courriel en réponse à votre candidature, vérifiez la légitimité de l’adresse courriel et de la signature. Une adresse Gmail ou Yahoo n’est pas un bon signe, mais même si elle semble correcte, revérifiez le domaine. Il arrive parfois que les escrocs utilisent des domaines très semblables aux vrais. 
  • Si vous êtes invité à passer une entrevue sur Google Hangouts ou toute autre plateforme de messagerie instantanée, il est probable que vous ayez affaire à un escroc. Les vrais gérants d’embauche ont davantage tendance à utiliser GoToMeeting ou Skype. 
  • Ne payez en aucune circonstance quelqu’un qui se présente comme un employeur. Si l’on vous demande de payer pour n’importe quoi — une formation, un stage, des matériaux ou même un appel téléphonique —, soyez certain qu’il s’agit d’une escroquerie. 
  • Ne partagez aucun renseignement confidentiel comme votre numéro de compte bancaire, votre carte de crédit ou vos numéros d’assurance sociale. 
  • Dans aucun cas ne faites de paiement avant d’avoir vérifié que l’entreprise soit légitime, que vous ayez signé un contrat d’embauche et que vous effectuiez le travail pour lequel vous êtes payé. 
  • Si un escroc vous a choisi comme cible, il est important de le dénoncer aux autorités en communicant avec le Centre antifraude du Canada (CAFC), géré par la GRC, ou à votre organisme local d’application de la loi. 

La dernière, mais pas la moindre des choses à garder à l’esprit, est le meilleur moyen d’éviter les escroqueries d’emploi à distance : traiter avec une agence réputée du travail temporaire et du placement qui est spécialisée dans le placement professionnel des télétravailleurs.  

Sources :

https://www.bbb.org/globalassets/local-bbbs/council-113/media/scam-tracker/risk-report/bbb-scamtracker-infographic-2.pdf

http://www.antifraudcentre-centreantifraude.ca/index-eng.htm