Comment vous démarquer dans une nouvelle carrière

Comment vous démarquer dans une nouvelle carrière

Si vous un professionnel de niveau d’entrée, un nouveau diplômé ou même si vous retournez sur le marché du travail en visant une carrière, vous vous préoccupez peut-être du fait d’obtenir un emploi alors que vous avez peu ou pas d’expérience.

Ne soyez pas inquiet! Vous êtes bien là où vous devez être. La bonne nouvelle est que vous êtes également très populaire.

Nous avons interrogé plus de 1 000 gestionnaires recruteurs au Canada et aux États-Unis pour découvrir les meilleures stratégies de réussite des professionnels durant le processus d’embauche et au travail.

Voici ce que nous avons découvert : 30 pour cent des gestionnaires recruteurs recherchent dans les faits des candidats de niveau d’entrée qui ont peu ou pas d’expérience, et la majorité des répondants (56 pour cent) cherchent à recruter un candidat qui a jusqu’à trois ans d’expérience.

Voici certaines recommandations à garder à l’esprit au départ.

Amplifiez votre expérience
Les stages, les projets de classe, le travail bénévole, la pige et même un travail à temps partiel sont de bonnes façons de démontrer votre expérience, vos compétences techniques et non techniques – ainsi qu’une liste de références.

En fait, travailler comme employé contractuel ou temporaire ou faire un stage dans une organisation sont les meilleures façons d’obtenir un avantage au cours du processus d’embauche.

Comment rédiger un C.V. si vous n’avez pas d’expérience
La rédaction d’un C.V. sans expérience n’a pas à représenter un défi – aussi longtemps que vous savez ce que vous devez mettre de l’avant.

Commence avec votre formation. Énumérez toutes les bourses d’études que vous avez reçues, les cours que vous avez suivis ou les projets terminés qui sont pertinents au poste. Si vous avez une bonne moyenne générale, si vous appartenez à une organisation professionnelle ou étiez sur le tableau d’honneur, avez fait du bénévolat ou si vous avez une expérience militaire, n’oubliez pas également de l’indiquer.

Par la suite, vous inscrivez votre expérience. Utilisez ce que vous avez. Relisez la description d’emploi et identifiez les compétences techniques ou non techniques exigées pour le poste. Pensez aux cours, aux projets, à votre implication bénévole ou à la direction que vous avez assumée dans un club ou une organisation qui ont démontré ces aptitudes.

Utilisez des phrases concrètes, mais brèves, qui démontrent que vous avez les compétences de l’emploi. Par exemple, si de bonnes compétences de communication sont une exigence du poste, vous pourriez citer votre emploi d’été comme guide dans un parc national et votre temps comme bénévole pour aider un enseignant :

  • 03/06/2016 — 23/08/2016 : Guide dans un parc national.
    Responsabilités : répondre aux questions des visiteurs et communiquer efficacement les règlements du parc. 
  • 05/01/2015 — 02/03/2015 : Auxiliaire pédagogique bénévole.
    Responsabilités : aider les étudiants en leur expliquant et en renforçant les leçons en classe. 

Par la suite, vous inscrivez vos compétences. Créez un profil technique qui énumère les compétences professionnelles particulières, les connaissances, les langues, les logiciels, les processus, les théories de l’industrie et les plateformes que vous connaissez.

Passer une entrevue sans expérience
La majorité des gestionnaires recruteurs accordent presque la même importance aux compétences non techniques qu’à l’expérience et aux compétences techniques L’entrevue est le moment où vous devez faire briller vos compétences non techniques.

Les gestionnaires recruteurs recherchent d’abord des travailleurs qui ont une bonne capacité d’analyse, de communication et de résolution de problèmes. Avoir le sens de la responsabilité personnelle, posséder la capacité de bien travailler dans le cadre d’une équipe et écouter et comprendre sont également des compétences importantes.

Durant l’entrevue, vous aurez l’occasion de démontrer ces compétences non techniques dans vos réponses et dans la façon dont vous vous comportez.
  • Préparez-vous à l’entrevue en faisant des recherches sur l’entreprise et en vous préparant des questions judicieuses à poser. 

  • Réfléchissez à vos principales réalisations et préparez quelques réponses à des questions d’une entrevue comportementale comme : « Parlez-moi d’un cas où vous avez dû gérer un conflit », ou « Comment composez-vous avec la pression des échéances? » 
Ces types de questions permettent au gestionnaire recruteur d’évaluer vos compétences interpersonnelles et votre intelligence émotionnelle.

Finalement, cela peut vous sembler évident, mais n’oubliez pas l’essentiel : arrivez à l’heure, laissez votre téléphone cellulaire dans la voiture et portez votre meilleure tenue professionnelle.