La première heure de votre journée de travail : « à faire » et « à ne pas faire »

La première heure de votre journée de travail : « à faire » et « à ne pas faire »

Admettons-le : personne d’entre nous n’arrive au travail en se demandant quoi faire. Au contraire, pour la plupart, nous avons tellement de tâches à effectuer que les faire toutes semble presque impossible. La vérité, c’est que la façon dont vous commencez votre journée peut avoir un impact significatif sur ce que vous réalisez au cours de la journée. Gardez à l’esprit ces choses « à faire » et « à ne pas faire » :  

  • Ne commencez pas avec vos courriels. Un très grand nombre d’entre nous commence avec nos boîtes de réceptions, mais en fait, ce n’est pas un bon départ. Des études conduites par le Groupe Radicati indiquent qu’en moyenne, les personnes d’affaires enverront et recevront 129 courriels par jour d’ici 2019. Même si vous répondez à seulement la moitié de ces messages, il s’agit tout de même d’une quantité impressionnante de conversations à gérer. Pour cette raison, vous risquez d’épuiser votre énergie mentale si vous commencez le matin par vos courriels. Optez plutôt pour les regarder en trois ou quatre périodes au cours de la journée.

  • Travaillez sur une tâche qui demande beaucoup de concentration. Dans son article « Here’s how to spend the first hour of the workday for maximum productivity », publié dans Business Insider, l’auteure Shana Lebowitz passe en entrevue la spécialiste sur la productivité Laura Vanderkam. Vanderkam recommande de commencer la journée avec une « heure de puissance » où vous travaillez sur un projet exigeant ou important. Ceci vous permet d’optimiser l’utilisation de votre énergie mentale, qui est à son mieux durant les deux premières heures après le réveil.

  • Ne terminez pas les petites tâches. Si vous avez beaucoup de petites tâches qui demandent une petite quantité de travailler pour terminer, il peut être tentant de commencer par celles-ci afin de les rayer de votre liste de « choses à faire ». Cependant, vous feriez mieux d’utiliser votre cerveau reposé pour gérer les tâches qui sont plus exigeantes ou pressantes. Vous pouvez terminer les petites tâches en les faisant de manière intermittente au cours de la journée, ou bien les faire tous à la fois à la fin.

  • Planifiez le reste de votre journée. Si vous ne possédez pas actuellement de projet exigeant ou pressant à faire, utilisez la première heure de la matinée pour réviser ce que doit être accompli au cours de la journée. Ensuite, faites un horaire qui vous permet d’accomplir ces tâches sans vous surmener. 

La première heure d’un jour de travail établit le rythme du reste de la journée. Planifiez-la soigneusement pour voir l’impact positif qu’elle peut avoir sur le reste de la journée. 

Sources :